Cycles Erratiques

Ode à DAC (ODADAC 1)

Entreposé voluptueusement dans Pensées annexes

En mémoire de l'os à moelle de Pierre DAC et des petites annonces journalières ludiques...


Discours ampoulé recherche pansement hydrocolloïde linguistique pour bonne marche verbale

 

Théorie approximative et bancale cherche scientifique juste et droit pour relation équilibrée

 

Moitié de locomotive recherche petit bout’chou pour amusement à fond de train

 

PERDU : Dieu tout neuf (probablement égaré en allant faire les courses)

            Couleur : polychromatique

            Hauteur : aléatoire

            Signes distinctifs : discret mais avec voix qui porte

 

Vend foi pour cause inutilisable en état. Parfait pour collectionneur ou personne dans le doute sachant bricoler. PRIX : équivalent d’un pain quotidien

 

Tête d’épingle recherche tête de linotte afin d’oublier les piqûres de la vie

 

Annie Bal cherche deux éléphants non frileux + guide Alpin (idem)

 

Pétomane amateur recherche autre trou du cul pour duo gastronomique sur Toulouse

 

Cirque cherche clown comique. Pas sérieux s’abstenir

 

Homme indécis recherche chose à demander

 

Prémisse mineure recherche prémisse majeure pour aventure syllogique

 

Ornithorynque cannibale et infanticide rech. tondeuse + coquetier pour recette culinaire familiale

 

Primeur rech. bonne poire pour stage payé en noyaux de cerises

 

Catadioptre rech. lumière pour réfléchir

 

Chaine TV rech. présentateur météo n’ayant pas la tête dans les nuages

 

Pour cause de rémission, vends épitaphe misanthrope (bon prix)

 

Vends ou loues compte Facebook. Fourni avec bon profil, 234 amis, 14 groupes et bons scores aux quizzs



16:19 - 1/09/2008 - Les avis des lecteurs {1}

Bancal

Entreposé voluptueusement dans Pensées annexes

Période bancale.
J'en suis à opiner de manière morne, les yeux rivés sur le sol, lorsque j'entends les pathétiques jérémiades des seniors et leurs triviales réminiscences :
"Bah c'était mieux avant. Maintenant, y a plus rien de pareil, y a tout qui change ! Bah moi Marcel (j'aime appeler les vieux "Marcel"), pour tout dire ça me fait peur."

Je les comprends, faut dire que j'ai peur aussi alors ça aide, ça accélère l'empathie...

Dans mon rapport de stage, j'ai noté en conclusion que ce stage en entreprise n'a pas été vécu comme une rupture, mais comme une suite logique et instructive, complémentaire à mon cursus estudiantin.
C'est en partie vrai.
C'est donc en partie faux...

Sans parler de rupture, je dois soutenir dans les 10 jours qui arrivent, mais ce n'est pas cela qui m'effraie.
Non, ce qui me trouble, sans que ma rationalité, ma culture ou l'alcool n'y puissent rien changer, c'est la suite : la transition.

Passer au boulot, se faire juger et évaluer sur un diplôme qui ne représente pas mes compétences et qui ne reflète pas mon potentiel. Mariner pour trouver un début de job, sous-payé, un nouvel appart', miteux, peut-être une personne avec qui partager ça (meetic ?) sans compter cette affreuse envie de me barrer en Irlande, aux U.S. ou au Canada...
Compiler tout ça est parfaitement impossible, aléatoire, terrorisant !
Il y a quelques temps, j'aurais même pu dire que ça me cassait les burnes.

Brisé sous une anticipation dont je ne veux pas me charger, je vais devoir m'activer de partout, administratif, entreprises, CV, lettre de motivation, réseau ; alors que je voudrais juste m'endormir sous ma couette pour me réveiller à l'aube de la sagesse en constatant que j'ai "réussi ma vie"...

Période bancale ; ça demande peut-être seulement un bon coup de pied où il faut.


15:31 - 1/09/2008 - Les avis des lecteurs {0}

Les cons

Entreposé voluptueusement dans Pensées annexes

"Je ne suis raciste qu'avec une seule ethnie : celle des cons"
Cette sentence générique, je l'entends maintenant souvent, pour justifier d'une parole plus haute qu'une autre ou pour expliquer un comportement un peu exagéré à l'encontre d'une personne, a priori, innocente.

Pratique...
Les cons...

Le con maintenant, ce n'est plus l'idiot benêt du fameux "dîner de cons" ; le con, c'est le sombre débile qui a un avis différent, une culture différente ou une manière d'argumenter différente.
On en regrette même le benêt qui, lui, était drôle au moins.
Maintenant, le con agace et est partout ; comme une maladie qui se propage, la connerie ne cesse de gagner du terrain semble-t-il.

Alors comment faire pour se débarrasser des cons ?
La culture ? Trop long
L'indifférence ? On n'aurait plus de contacts sociaux
Le meurtre ? Sans vérifier et à l'emporte-pièce je crois que ce n'est pas légal

Non, pas de solution miracle (désolé).
Je crois quand même en une légère indifférence qui risque de nous gagner par habituation.
Et puis...
S'il fallait éliminer tous les cons, combien d'entre nous, et moi le premier (ou deuxième, n'exagérons pas) devrons se suicider à coups de pelle dans la cafetière ?

C'est décidé : j'arrête de critiquer les cons pour ne plus critiquer que ceux qui pensent être exempt de cette unique valeur que la condition humaine à la bonté de partager amplement.





22:57 - 31/08/2008 - Les avis des lecteurs {2}

Repos a posteriori

Comme vous l'avez constaté (ou non), ce blog est laissé à l'abandon le plus total.

C'est parce que je suis en stage...
Sous payé et peu stimulé intellectuellement...

Je reprendrai dès que cette période de "merde" (nan, y a pas d'autre mot) sera passée.
Il est à noter qu'elle dure depuis presque un an et que là ça commence à me gonfler les vestibules quelque chose de sévère...

Si cela persiste, je vais devoir écrire comme Antonin ARTAUD ou pire, comme un Vyssotsky...

A bientôt.

10:43 - 17/07/2008 - Les avis des lecteurs {5}

Page d'avant TOURNEZ LA PAGE
Mode de non emploi :
Ecritures basées sur l'essai et l'exercice, absurdes, ironiques et très souvent issues de l'aléatorisation idéative. Touchant à la SFF, mais aussi à des genres plus communs, tant que ça reste ironique...


Nous rapprochons-nous de notre mort? choisissez une case au hasard :
«  12 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Home sweet Home
Trombine avatarisée du script
machine à voyager dans le temps
Les billets des copains
Anice-Fiction
Tea & Science

les derniers jets
- Ode à DAC (ODADAC 1)
- Bancal
- Les cons
- Repos a posteriori
- AVRIL
- Ce qui me tape sur le système
- Clairvoyance discriminatoire
- La Confidence
- La Gestalt appliquée à l’humain

Les copains
- grossabots
- 17h27
- ben
- BizigDu
- Ludwig
- seve
- mwarf
- lupin
- lanternarius

Nombre de lecteurs :