Cycles Erratiques

Bancal

entreposé voluptueusement dans Pensées annexes

Période bancale.
J'en suis à opiner de manière morne, les yeux rivés sur le sol, lorsque j'entends les pathétiques jérémiades des seniors et leurs triviales réminiscences :
"Bah c'était mieux avant. Maintenant, y a plus rien de pareil, y a tout qui change ! Bah moi Marcel (j'aime appeler les vieux "Marcel"), pour tout dire ça me fait peur."

Je les comprends, faut dire que j'ai peur aussi alors ça aide, ça accélère l'empathie...

Dans mon rapport de stage, j'ai noté en conclusion que ce stage en entreprise n'a pas été vécu comme une rupture, mais comme une suite logique et instructive, complémentaire à mon cursus estudiantin.
C'est en partie vrai.
C'est donc en partie faux...

Sans parler de rupture, je dois soutenir dans les 10 jours qui arrivent, mais ce n'est pas cela qui m'effraie.
Non, ce qui me trouble, sans que ma rationalité, ma culture ou l'alcool n'y puissent rien changer, c'est la suite : la transition.

Passer au boulot, se faire juger et évaluer sur un diplôme qui ne représente pas mes compétences et qui ne reflète pas mon potentiel. Mariner pour trouver un début de job, sous-payé, un nouvel appart', miteux, peut-être une personne avec qui partager ça (meetic ?) sans compter cette affreuse envie de me barrer en Irlande, aux U.S. ou au Canada...
Compiler tout ça est parfaitement impossible, aléatoire, terrorisant !
Il y a quelques temps, j'aurais même pu dire que ça me cassait les burnes.

Brisé sous une anticipation dont je ne veux pas me charger, je vais devoir m'activer de partout, administratif, entreprises, CV, lettre de motivation, réseau ; alors que je voudrais juste m'endormir sous ma couette pour me réveiller à l'aube de la sagesse en constatant que j'ai "réussi ma vie"...

Période bancale ; ça demande peut-être seulement un bon coup de pied où il faut.


15:31 - 1/09/2008

Page d'avant TOURNEZ LA PAGE
Mode de non emploi :
Ecritures basées sur l'essai et l'exercice, absurdes, ironiques et très souvent issues de l'aléatorisation idéative. Touchant à la SFF, mais aussi à des genres plus communs, tant que ça reste ironique...


Nous rapprochons-nous de notre mort? choisissez une case au hasard :
«  12 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Home sweet Home
Trombine avatarisée du script
machine à voyager dans le temps
Les billets des copains
Anice-Fiction
Tea & Science

les derniers jets
- Ode à DAC (ODADAC 1)
- Bancal
- Les cons
- Repos a posteriori
- AVRIL
- Ce qui me tape sur le système
- Clairvoyance discriminatoire
- La Confidence
- La Gestalt appliquée à l’humain

Les copains
- grossabots
- 17h27
- ben
- BizigDu
- Ludwig
- seve
- mwarf
- lupin
- lanternarius

Nombre de lecteurs :